Monday, February 23, 2009

Vanité

Vanité

 

Automatisme

De l’écriture et des sens

En forme d’isthme

Entre conscience et inconscience

Entre réalité et songe

Tu es planté là, telle une forteresse inexpugnable

Dans le cancer qui ronge

Le désir inatteignable

 

Erotisme

Du fantasme naissant

Au sein du cataclysme

De l’égo, chiendent turgescent

De la vanité de la condition humaine

Tu es le vain automatisme de la déraison

De l’âme catéchumène

En attente du baptême des saisons

 

Mimétisme

Des chairs en pâmoison

Victimes des automatismes

Des liqueurs et des poisons

De l’océan des désirs profonds

Tu es le vrai point d’égalité pour tous les hommes

A l’extraction noble ou des bas-fonds

Pauvre hères à l’illusion de surhomme…

 

Hugo

Genève

Février 2009

Posted by hugo in 21:03:37 | Permalink | Comments Off

Saturday, December 13, 2008

Forêt de mots

Forêt de mots

 

Ainsi, ils étaient là

Tout ces mots en vrac

Arbres d’une forêt inconnue

 

Ils étaient là et nus

Emmenant avec eux tout un bric-à-brac

D’images/sentiments et de miellat

 

Ils attendaient patiemment la récolte

Par quelques âmes songeuses

En quête de nouvelles émotions

 

Ils ensemenceraient à profusion

De nouveaux sillons de terres rêveuses

En attendant, ils fourbissaient leurs colts

 

Ils transperceraient les cœurs

Ou bien sèmeraient le doute

En s’enchevêtrant dans les consciences

 

Ils forceraient les portes de toute résistance

Submergeant le pont et la soute

Ils feront surgir des gerbes d’étranges fleurs

 

Puis, ils s’écartèleront dans l’espace

En de spirituelles nuées essentielles

Parsemés d’éclairs et d’étoiles

 

Il n’en restera, bientôt, que la moelle

Assez pour éclaircir le ciel

Des âmes qui passent…

 

Hugo

Genève

Décembre 2008

Posted by hugo in 14:13:02 | Permalink | Comments Off

Thursday, October 16, 2008

Grains de poussière

Grains de poussière 

Les grains de poussière
Sont des soupirs latents

De minuscules prières

Des souvenirs du temps

 

Elles vibrionnent

Hésitent à se poser

A quitter l’air qu’elles aiguillonnent

En amantes irraisonnées
 
 

Mystérieuses farandoles

D’esprits drapés
D’espoirs qui s’étiolent

Et cherchent à s’échapper

 

Les grains de poussière

Sont des soupirs latents
De minuscules prières

Des sanglots du temps…
 
 
Hugo

Genève

Octobre 2008

Posted by hugo in 21:37:38 | Permalink | Comments Off

Saturday, October 4, 2008

Instants en suspend

Instants en suspend

Environnement: hall d’hôtel

Brouhaha intense

Un mariage se déroule au salon, juste à coté

La mariée est belle

Jeune et doit avoir des rêves immenses

Remake séculaire de la belle et du « petit futé »

Une autre journée

Une autre attente

La journée fut froide…

Soupirs surannés

Rêveries absentes

Pensées roides

J’ai marché dans la foule

Et ne la voyait pas

Terrible absence

De cette houle

Où s’égaraient mes pas

De cette entité sans essence

Questionnement sur la solitude:

Vient-elle de l’âme?

Est ce une sale habitude

Récurante et profane?

Peut être

Imperfection de l’être

Tel des mots où manquerait une lettre

Des mots en attente de naître

Un roman qui commence dès l’enfance

Et que l’on ne veut plus lire

Ou, que l’on ne plus lire

Un récit en errance

Les bruits s’estompent

La troupe s’est repliée dans un autre salon

Dehors, il fait nuit noire

Une nuit qui se trompe

D’âme et de vallon

Une nuit à ne pas y croire…

Hugo

Lyon

Octobre 2008

Posted by hugo in 20:22:22 | Permalink | Comments (2)

Wednesday, September 3, 2008

Body

Body

Chairs
En habit de peau
Aux enchères
Sous leurs oripeaux

Chairs
Portes-drapeaux
D’âmes en jachère
De sentiments/appaux

Périssables
Au-delà des apparences
Statues de sables
Souffles en errance

Haïssable
Futur déchéance
Entité passable
Entre mort et enfance

Vagues
De l’océan des corps
Dagues
Qui heurtent, encore

Divaguent
Espérant le corps à corps
L’ultime tag
Des coeurs raccords

Amalgame
D’esprit et de sang
Un rien jouant la gamme
Des coeurs innocents

Sans armes
Livrés à cent pour cent
Aux larmes
Et à l’encens

Et puis, quoi
Que restera-t-il
Du tireur, des flèches et du carquois
Que quelques images inutiles

Hugo
Grenoble
Septembre

Posted by hugo in 21:20:09 | Permalink | Comments Off

Tuesday, August 19, 2008

Vivons

Vivons

Jouons à saute-mouton
De port en port, de vie en vie
Vite, appuyons sur le bouton
Pour oublier les monts gravis

Accrochons nous à d’autres ciels
A d’autres vagues démentiels

A d’autres regards infininis
A d’autres instants éternels
Crachons sur les sentes définis
Sur les idéaux placés sur une stèle

Brisons le mur du silence
Construit dès la petite enfance

Allons aimer d’autres ailleurs
Et buvons à d’autres calices
Encensons les rimailleurs
La vie est trop unique pour être lisse

Agrippons le bien et le mal
Avant que le temps fasse la malle

Avant la froide nuit de l’indifférence
Des réveries piétinées
Des âmes sans présence
Des chances élimées

Et, pour toujours révons
Et puis, enfin, vivons…

Hugo
Grenoble
Août 2008

Posted by hugo in 20:05:24 | Permalink | Comments Off

Monday, August 18, 2008

Bienvenue au zoo

Bienvenue au zoo

Bienvenue au zoo
A la farce/mascarade
Aux relents de Soho
De la vielle garde

Has been édulclorés
Ne jurant que par Warool
Et les “Yéyé” décolorés
Rocky/pop pas drôle

Fait tourné le joint
Et la boutanche de sky
“Toi et moi, on s’rejoint
I beleive I can fly…”

“T’es sympa au fond
Mais faudrait pas…”
Quand on touche le fond
On oublie les premiers pas

Les rêves plein la tête
Les espoirs envolés
Le génie qui s’entête
Des premières “chaloupées”

Mais bon, c’est la vie
Et les premices de la mort
Confonsion: vie et survie
Du marin loin du port

De ces images crachées
Imbibées de belladonne
Restent des âmes crashées
The complete circle must be done…

Hugo
Grenoble
Août 2008

Posted by hugo in 23:58:30 | Permalink | Comments Off

Sunday, August 17, 2008

Blues

Blues

Aiguise tes griffes
Dans ton souffle primal
Du coeur de tes riffs
Aux accents animals

Play the blues
You’ve got nothing left to lose

Tape sur l’enclume
De ta masse primordiale
Lourd et plus léger qu’une plume
Pour émerveiller mon mental

Play the blues
You’ve got nothing left to lose

Explore les circonvolutions
De ton sublime cortex
Quète l’acide fission
De ces flashs connexes

Play the blues
You’ve got nothing left to lose

Eclaire le néant
De ta tessiture complexe
De tes images sur écran géant
Aux couleurs/reflex

And play the blues
Nothing else but the blues

Hugo
Grenoble
Août 2008

Posted by hugo in 03:00:13 | Permalink | Comments Off

Thursday, August 7, 2008

La machine

Posted by hugo in 19:20:15 | Permalink | Comments Off

Fission première

Fission première

Un cube de glace

Rocher de cristal

Dans sa place

Dans l’océan/mistral

De ses beuveries

Une âme

Dans sa gangue charnelle

Une flamme

Crashée dans sa citadelle

De rêverie

Rencontre singulière

De l’onde et du feu

Fission première

D’atomes rugueux

Fin des certitudes

Au cœur de cette nuit

Lui, drapée de solitude

Et d’ennuie…

Hugo

Genève

Aout 2008

Posted by hugo in 16:02:49 | Permalink | Comments Off